Un peintre travaille tandis que la foule des visiteurs se presse.
BUTTE MONTMARTRE

Cap sur Saint-Pierre, de Montmartre

Montmartre est un lieu idéal pour les amoureux de l'histoire et de l'art. Une invitation à sortir du train-train de la vie.

Prenez le train touristique au métro Pigalle ou Jules Joffrin et laissez vous guider. Le Syndicat d'initiative vous accueille à Montmartre. Revisiter l'histoire de Montmartre, n'est pas incompatible avec le shopping et le lèche-vitrine. Sinon vous avez le Montmartro-bus qui est un petit bus qui vous emmènera sur les hauteurs de la butte Montmartre, de la place Pigalle, ou de la mairie du 18e arrondissement près du métro Jules Joffrin. Une visite guidée de Montmartre vous montrera le vrai visage de Montmartre.

Le train de l'espoir

Le train de Montmartre nous emmmène vers un ailleurs, un désir d'amour humain mêlée d'une quête spirituelle qui nous fait gravir la montagne sainte ! Une valse du bonheur est proposée aux amoureux dans la simplicité lors de la visite du Village de Montmartre et de la Basilique du Sacré-Coeur. La Basilique est un lieu de la Miséricorde divine et de la réparation par la prière en coeur-à-coeur avec Jésus. La butte Montmartre est aussi le lieu où ont échoué des vies tragiquement blessées et qui ont ressurgit grâce aux arts (visiter l'Eglise Saint-Pierre) et à la contemplation de Jésus Hostie.

Le train-train de la Vie

Le train-train de la vie s'installe, laissons nous surprendre par La Vie. Le combat spirituel survient ! Le chemin de la vie en Dieu est rytmée par la prière et la charité mais aussi par les épreuves ! Le train de la vie, de Gilbert Bécaud nous parle d'un joli petit train qui te mène du berceau jusqu'à la fin de la Vie. Quels évènements peuvent survenir dans ce pélerinage terrestre dont le but ultime est de retrouvé Jésus au Ciel. Quel choix nous sont donné de faire pour défendre la vie, les arts, la paix en Dieu dans le contexte historique actuel.

Un mouvement de conversion

La paresse est appellée l'acédie (acedia en latin). Le Catéchisme de l'Église catholique définit l'acédie, terme disparu du langage courant, comme "une forme de dépression due au relâchement de l'ascèse". L'acédie, c'est un mal de l'âme qui s'exprime par l'ennui, l'éloignement de la prière, de la pénitence et de la lecture de l'Evangile. Resaissons-nous, mettons nous en marche, vers le Christ.

La butte Montmartre

A Montmartre, le domaine de l'abbaye de Montmartre s'étendait de Barbès (Saint-Bernard) à l'est (18e) et à La rue des Dames à l'ouest (17e). Au nord de la butte il y a ND de Clignacourt et au sud les boulevards très fréquenté de Place-Clichy, en passant par Blanche et Pigalle, jusque Barbès.

Le Maquis de Montmartre

Avant 1900 la butte Montmartre était un bidonville où se réfugiait beaucoup de pauvres et d'exclus de la ville de Paris. Pauvres, artistes, malfrats, criminels y trouvait une halte. C'est le lieu historique du refuge des chrétiens sous l'occupation romaine et notamment Saint Denis et ses compagnons qui furent décapités. La conquête de Paris par les promoteurs transforma ce quartier en une lieu résidentiel de Luxe.

Les métiers de la Butte

La butte faisait vivre de nombreux artisans et des métiers saisonniers, tels les faucheurs qui débroussaillait les jardins.

La place du Tertre

Le petit train ou le funiculaire nous emmène à la place du Tertre. Face à Saint-Pierre-de-Montmartre, Peintres et des portraitistes proposent leurs talents aux visiteurs. L'Eglise Saint-Pierre est un havre de paix et de joie par l'art. Le village de Montmartre s'est construit autour des carrière de plâtres sur le domaine de l'ancienne Abbaye de Montmartre. Ce lieu permettait aux artistes de travailler et de vendre leurs oeuvres. L'industrie chinoise s'est aussi implantée sur cette place ! Alors soyons vigilants !

Place du Tertre

La complainte de la butte

Lisez la Bulle "Miséricordiae Vultus" du Pape François !