Sules tétard de vincent Van gogh à Arles, en 1888
UNE VOCATION ARTISTIQUE

Vincent Van Gogh, peintre à Montmartre

Artiste non reconnu et incompris de son vivant, Van Gogh ne se sera jamais arrêté de peindre.

Considéré comme fou, il ne fut pas compris de son vivant. L'œuvre post-impressionniste de l'artiste inspirera le fauvisme et l'expressionnisme. C'est l'un des grands peintres du XIXe siècle. Très croyant et pratiquant, durant de longues années il chercha sa véritable vocation. Il fit le choix de se consacrer à la peinture.

Les origines de Van Gogh

Van Gogh est né en Hollande, en 1853 dans un petit village Groot-Zundert. Il meurt à Auvers-sur-Oise en 1890. Il vécu son enfance dans une ambiance sereine, proche de l'évangile car son père était Pasteur protestant. Sa scolarité fut agitée, son oncle l'accueillit comme commis en 1869, dans une galerie d'art à la Haye.

Van Gogh, une vocation chrétienne

Van Gogh lit la bible essentiellement. Sa vocation pastorale le mène vers la banlieu de Londres, puis décide de suivre des études théologique à Amsterdam.

En 1889, il va vivre chez son frère Théodorus à Paris, et fréquentes les peintres comme Toulouse Lautrec, Pissarro, Gauguin et Bernard.

Il immigre à Paris

En 1889, il va vivre chez son frère Théodorus à Paris, dans l'environnement de peintres parisiens comme Toulouse Lautrec, Pissarro Gauguin, et Bernard. Il se cultive et visite le Louvres et les Estampes japonaises. Il semble fragile psychologiquement.

En marche vers la Provence

En février 1888, Van Gogh quitte Paris et s'installe en Provence à Arles. Son style devient plus coloré sur le base du jaune, du bleu et du vert. C'est cette année là qu'il se mutile l'oreille lors d'une crise.

Un besoin de vie fraternelle et communautaire

Rêvant de vivre en communauté d'artistes, il invite Gauguin à le rejoindre à Arles. Ils vivent et peignent ensemble mais, au bout de deux mois, leurs relations se détériorent. Le 23 décembre 1888, Vincent menace Gauguin avec un rasoir.

L'humble crépuscule

Van Gogh retourne à Paris, près de son frère, à Auvers-sur-Oise. Un docteur-artiste M. Gachet, veillera sur lui. Van Gogh, lui fera son portrait. Dans un tourbillon de créativité, il va peindre 80 toiles en un trimestre, puis se suicide violament à 37 ans. Il ne vendit qu'une toile dans toute sa vie et sa notoriété fut postume.

La Bonne Franquette

La Feuille du Vieux Montmartre

La Gazette de Montmartre

Cloches de la primatiale Saint-Trophime d'Arles