Charles de Foucauld
DE PARIS A TAMANRASET

Charles de Foucauld quitta les mondanités de Paris pour le silence du désert

La vie spirituelle intense de Charles de Foucauld est marquée par sa volonté d’imiter Jésus, en particulier dans son aspect miséricordieux.

Il se convertit à l'église Saint-Augustin de Paris. Il priait regulièrement à la Basilique de Montmartre, ce qui suscita en lui un profond désir de changement pour sa vie.

Les montagnes du Hoggar près de TAMANRASET

Une phrase de l’Abbé Huvelin attribuée à Saint Augustin lors de sa conversion, inspira toute sa spiritualité : Jésus a si bien pris la dernière place que nul n’a jamais pu lui ravir ». C’est dans cet esprit qu’il écrivit un livre : "La Dernière Place". Il vécut dans le désert algérien et finit ses jours dans un ermitage. Il étudia la langue Touareg (1).

Le Père de Foucauld aimait lire les livres de son époque : Les Quatre évangiles en un seul, du Chanoine Weber, et Jésus Adolescent, livre du Chanoine Caron, son ami, auteur d’une série de douze ouvrages, mais aussi les grands auteurs mystiques comme sainte Thérèse d’Avila (toujours édité par Lecoffre !), et sainte Jean de la Croix. Saint Jean Chrysostome faisait l’objet de ses méditations quotidiennes. Le livre : "Modèle unique" résume la spiritualité de Charles de Foucauld : l’évangile, le Sacré-Cœur et la Sainte Face de Jésus.

Un autre écrit, du Père Antoine Crozier (stigmatisé), Comment aimer Dieu ? a profondément inspiré sa vie intérieure. « Le Saint Frère des écoles Chrétiennes Mutien-Marie, canonisé par Jean-Paul II le décembre 1989, dit positivement que c'est dans cet opuscule qu'il trouva le secret de son effort vers la sainteté. Le Père de Foucauld l'ayant lu, désira rencontrer l'auteur et lui voua ensuite une amitié qui dura le reste de leur vie. L'un et l'autre s'éteignirent en 1916. Et comment ne pas voir une proximité spirituelle entre cette doctrine du Père Crozier et celle de la "Petite Voie" de sainte Thérèse de Lisieux, sa contemporaine ? ». Le Sahara le rend proche des Pères du Désert. Charles de Foucauld passe une nuit de prière avec Louis Massignon en avril 1909 dans la Basilique du Le Sacré-Cœur.

1. Charles de Foucauld est l’auteur du premier dictionnaire Touareg/Français.

Lisez la Bulle "Miséricordiae Vultus" du Pape François !

Les cloches de la Miséricorde divine