Témoignage des moines de Thibirine

Chaque martyr, tintinabule dans les cieux, comme les sept moines de ND de l'Atlas à Tibhirine !

Le monde produit beaucoup de martyrs en ce moment. Martyr de la faim, de la violence, des guerres, du chômage, de la misère, les sans logis. Les médias ont leur analyse, et Dieu Lui, a la sienne. Toute vie a du prix au yeux de Dieu. Un film tente d'approcher le mystère de la vie monastique, de l'apostolat envers les villageois algériens et finalement du martyr. Le réalisateur et son équipe ont essayé, comme ils pouvaient, d'imaginer leur quotidien puis leur marche imprévisible, sur la route du Ciel. Dieu seul connaît les coeurs.

La communauté des moines de Tibhirine dans leur monastère

Dans le contexte de la terreur politique, des innocents peuvent être masacrés et des justes livrés. Ce film suscite un désir de vérité pour certains et pour d'autre une occasion de combattre l'état algérien, regrettant leur faste passé. Restons prudent, sur les vérités historiques, que certains aiment manipuler.

La vie d'un moine

Les sept moines ont vécus simplement la vie des algériens. Ils vivaient une vie chrétienne fondée sur l'amour et la charité. Ils étaient aimés et ils aimaient leur prochain. La violence politique qui s'est déchaînée en Algérie à cette époque ne les a pas épargnés. Les moines ont été traversés comme le peuple algérien par la peur, la terreur jusqu'à être martyrs. Paix éternelle à leurs âmes !

"Tu es mon Berger, Oh Seigneur, rien ne saurait manquer oú Tu me conduis." (psaume 22). Christian de Clergé, le berger de la communauté ND de l'Atlas, s'est exprimé simplement en disant que s'ils mourraient, cela serait comme leur maître : Jésus-Christ. Jésus, l'innocent par exellence, qui était lui sans péché, a été traqué, condamné par les pharisiens de Jérusalem puis fait exécuté, avec toute l'onctuosité et la félonie qui leur est "culturelle", car ils se pensaient purs. La croix est un scandale pour eux, c'est pour cela qu'il leur sera difficile de quitter ce monde pour le Ciel.

Le martyr, image du cruxifié

Jésus fut lui aussi prit dans un jeu de manipulations politiques entre les religieux juifs et le pouvoir romain, représenté par Pilate, qui se lava les mains en pleine conscience du super-crime que les pharisiens lui demandaient de commettre. Reconnaissant l'innocence de Jésus il craignit que les propos manipulateurs des juifs nuisent à sa réputation auprès de l'Empereur César. En effet si César laissait dire "Jésus Roi des juifs", cela sous entendait qu'il mettait en cause l'autorité de César dans demi-divinité.

La Jérusalem céleste est en France

Jésus dit : "Jérusalem, tu ne m'as pas accueilli, tu seras détruite !". Jérusalem fut détruite en 70, comme l'avait annoncé Jésus en pleurant sur elle. Cela pourrait bien arrivé une nouvelle fois, étant donné le nombre de bombes atomiques qui sont cachées dans les sous-sol de la terre sainte sans compter les déchets nucléaires et ce mur de la honte qui ne demande qu'à tomber. Cela est toujours d'actualité 2000 ans après. De nombreux peuples sont martyrisés, tués, violés pour leur simple appartenance à Jésus ou parce-ce qu'ils adorent Dieu en Esprit et en Vérité. Que Dieu "retourne" ce peuple comme Il le fit pour saint Paul, sur le chemin de Damas, qui se mit au service des peuples payens.

Le père Hamel victime de la même cruauté

Les chrétiens et les musulmans croyant dénonce Daesh. La société française qui a abandonné Dieu, a donc joué le jeu de l'Emmemi de Dieu et livré le peuple de France aux fils de satan en tout genre. Il suffirait... que les français reprenne le goût de la prière individuelle et communautaire pour que tout change. Le village de Saint-Etienne-du-Rouvray n'est que le mirroir de la société française qui bouffe du curé depuis plus de 200 ans, par les ricanement, les pièges, les médisances sur les prêtres et l'Eglise. Les ténèbre semblent avoir gagner la bataille grâce d'ailleurs aux médias. Il convient que le français se mettent en démarche de prière et de pénitence, car la société française est malade !

Prières et pénitence

Quand les "services" des état se mèlent de religion

Un tel concours de circonstances polico-religieuses, oú la lacheté et la corruption se mêlent et se courtisent, déclencha en France comme en Allemagne dans les années 30, la haine anté-christ sous la forme du régime nazi. Aujourdh'ui grâce à internet se met en place une politique de la terre brûlée qui sert les intérêts de certains. Les média collaborateurs se servent de cette situation.

Quand les services des état se mêle de religion, c'est le massacre ! En Algérie ou en France sont à dénoncer ces pratiques douteuses des services envers "les religieux" en général avec la collaboration de médias nauséabonds diffamateurs. L'ignorance de sa religion ou des autres religions mène au crime. La bétise tue. Déjà pour Charles de foucault le jeu des services français participa à sa mort. Ce sont les services français qui envoyé Mohammed Merah comme informateur et lui ont payé le billet. Qui a créer la machine électronique Daesh (soit disant musulmane), une intelligence artificielle initiée par qui, capable de manipuler les réseaux sociaux. Le Cerveau est en France, aux USA, en Israël ? Un rabbin de New-York se réjouis sur youtube que les "musulmans" préparent le terrain de la mondialisation dirigée par qui ?

La matérialisme

Des innoncents sont "offerts" en sacrifice aux idôles. Le matérialisme a fait oublier Dieu et surtout la nécessité de prier, cela dans tous les pays qu'ils soit de tradition chrétienne et musulmane. En France 8 millions d'enfants avortés depuis la loi Veil en silence. Combien d'enfants handicapés n'ont pas vu le jour. Osons dénoncer ces faux dieux et idôles : les idéologies matérialistes, la culture de mort, les médias surpruissants, l'argent, le pouvoir, les fausses représentations de Dieu véhiculée par des médias, qui font basculer les peuples dans l'hystérie collective et la terreur.

Un film de Xavier Beauvois. Grand prix du jury à Cannes, en 2010. Avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin, Philippe Laudenbach, Jacques Herlin, Loïc Pichon, Xavier Maly et Olivier Perrier.

Lisez la Bulle "Miséricordiae Vultus" du Pape François !

Cloche "Joséphine" de Verlac